Ville de Salemi

partner5

Ville de Salemi

Salemi (Helicyae / Halicyae en latin) est une ville italienne de 10.971 habitants dans la province de Trapani en Sicile. Située au cœur de la Valle del Belice, il s’agit d’une ville avec des origines arabes-médiévales et une importante et longue histoire urbaine, à égale distance des plus grands centres de la région. Placée sur des collines de vignes et d’oliviers, Salemi s’étend autour du château avec sa terrassé crénelée à partir d’où il est possible de profiter d’une vue extraordinaire, qui inclut un panorama très vaste de la Sicile occidentale à la mer. Située sur les pentes du Monte delle Rose, entre le fleuve Mazzaro et la rivière Grande, la ville se trouve sur le site de l’ancienne ville «elima» Halyciae. Théâtre de guerres continues entre Selinunte et Segesta, Salemi (ou plutôt: Alicia), probablement en raison de leur origine commune, a été toujours alliée avec Segesta. Conquise par les Romains en 272 avant J.-C., en 827 la ville tomba sous l’égide des Arabes qui l’ont fit prospérer et qui semble avoir originé le nom Salemi. En 1077, et donc dans la période Normande, la ville a connu un développement remarquable (pendant cette âge le château a été construit). En 1194 a puis suivi la domination des Souabes. En 1266, après la mort de Frédéric II, a commencé la période angevine, qui, cependant, a conduit la population à la pauvreté. Le 30 Juin 1735, avec le couronnement de Charles III d’Espagne comme roi de Sicile, a commencé la domination de Bourbon. En 1860 Giuseppe Garibaldi , après avoir débarqué à Marsala, se dirigea à Salemi, où , le 14 mai , il a été accueilli avec enthousiasme par la population. Avec l’aide du baron Joseph Triolo de Sant’Anna de Alcamo qui l’avait rejoint avec une bande de «picciotti», Garibaldi prit le contrôle au nom du roi Victor Emmanuel II d’Italie. Dans la place de la mairie, appelée « Dictature » pour la célébration de l’événement, une plaque rappelle que dans ce jour-là Giuseppe Garibaldi est arrivé à Salemi se déclarant dictateur du Royaume des Deux Siciles. A cette occasion, le Héros des Deux Mondes hissa par lui-même, sur le dessus de la tour cylindrique du château Normand-Souabe , le drapeau avec les trois couleurs proclamant Salemi en tant que première capitale de l’Italie, un titre qu’elle a gardé pour un jour. Juste à Salemi a été promulguée une des premières lois de l’Italie unifiée, donnant ainsi à la ville l’honneur d’être la première capitale du pays libéré.

Archéologie À Salemi

Depuis plus d’une décennie Salemi est l’objet d’une recherche archéologique intensive. De nombreux sites ont été explorés jusqu’ici: la vieille ville, Pitrazzi, Mokarta, San Miceli et Monte Polizo. La recherche a pu compter sur la précieuse contribution de la Northern Illinois University, qui a coordonné les campagnes de fouilles en collaboration avec la Surintendance BB.AA.CC. de Trapani et l’association archéologique de Salemi XAIPE. Des étudiants américains et des jeunes siciliens qui travaillent depuis longtemps dans le «cœur» de la ville ont eu des succès formidables, en retrouvant, grâce à une activité de recherche, d’étude et de conservation, de nombreux objets datant de la préhistoire jusqu’à l’âge médiévale, et en rendant à Salemi un patrimoine qui enrichit l’offre culturelle et touristique non seulement de la ville, mais de la région entière. Aujourd’hui la ville de Salemi peut offrir le Musée Archéologique, situé dans le centre historique, auprès de l’ancien collège des Jésuites, qui contient les trouvailles de fouilles effectuées sur les principaux sites archéologiques du territoire de Salemi: Mokarta, Pitrazzi, Contrada Monte Polizo, the Old Town, San Miceli. La collaboration entre la Surintendance du patrimoine culturel de Trapani et des universités étrangères comme l’Université de Göteborg (Suède) , l’Université d’Oslo (Norvège), l’Université de Stanford (Etats-Unis), l’Université du Northern Illinois (États-Unis) et l’Université de Palerme a été positive. Le Musée a été créé dans le cadre du projet APQ GIACS, avec le soutien de la Région de Sicile et le travail de nombreux jeunes et a été ouvert en Septembre 2012.

Le site archéologique de Mokarta

5Le site archéologique de Mokarta, situé au sud-ouest du centre de Salemi-ville, est l’un des exemples les plus importants de la préhistoire en Sicile. Il s’agit d’un village, placé sur le sommet de la colline de Mokarta, datant de l’âge du Bronze final (XIII-Xe siècle avant J.-C.). Sur les côtés de la colline a été étudiée une vaste nécropole avec des tombes creusées dans la roche. A l’entrée de l’une des cases du village, il a été découvert le squelette d’une jeune femme, probablement piégée par l’effondrement du toit lors de la fuite.

Monte Polizo

Monte Polizo est un relief naturellement fortifié, qui s’élève à 713 m au dessus du niveau de la mer et domine le territoire environnant. Les premières fouilles menées en 1970 par Vincenzo Tusa (surintendant des Antiquités de Palerme) ont permit de recouvrer des témoignages d’un établissement autochtone de la période archaïque. Des recherches plus récentes dans la zone de l’acropole, ont permis de détecter des traces d’habitations. Monte Polizo peut donc être considéré comme un établissement autochtone d’ethnie « elima », qui se développa au cours de la période grecque archaïque (VI-V siècle avant J.-C.). Au début de 1998, des chercheurs de l’Université de Göteborg (Suède), Stanford (Etats-Unis) et d’Oslo (Norvège) ont démarré un projet de recherche, encore en cours, en collaboration avec le Professeur Tusa et auprès du surintendant des BB.CC. AA. de Trapani.

Basilica Paleocristiana di San Miceli

13A quelques kilomètres du centre urbain de Salemi, se trouvent les restes de la basilique paléochrétienne de San Miceli, découverts par Antonino Salinas à la fin de l’année 1893. Il s’agit d’un bâtiment religieux avec un dallage en mosaïque et entouré à l’extérieur par une nécropole avec des tombes formés dans le lit douillet de la roche, à partir de laquelle des riches objets funéraires. A l’intérieur de l’édifice ont été trouvés trois niveaux de sol en mosaïque, datant de la période entre le quatrième et le sixième siècle après J.-C.

 


La Ville de Salemi

La vieille ville de Salemi est située dans une zone de collines, pas loin des installations de Mokarta et Monte Polizo. Des récentes recherches archéologiques ont confirmé les origines antiques de Salemi, toujours identifié comme la ville « elima » de Aliciae. Les recherches ont montré que le centre a continué à être habité même à l’époque romaine et, plus tard, au cours de la période islamique et normand-souabe, comme témoigné par l’imposant château qui s’élève sur la partie plus haute de la ville. Les recherches archéologiques menées dans la vieille ville de Salemi depuis le 2001 par l’Université du Northern Illinois ont identifié de structures de la période grecque (V-VIe siècle avant J.C.). Les recherches menées dans la zone en face du château normand-souabe ont permis de retrouver les vestiges d’un bâtiment public de la période islamique et d’autres vestiges de l’époque médiévale. En outre, a été identifié une maison de période grecque (VII-IV siècle avant J.C.), d’où vient un précieux boucle d’oreille en or avec une tête de lion et de nombreux objets de valeur. D’autres études ont identifié la présence d’une grande citerne de la période romaine-républicaine, en proximité du site de la découverte de la célèbre mosaïque découverte par Antonino Salinas à la fin du siècle XIXe.

www.salemi.gov.it