Attività

 

Activités du Projet Hologramme

L’objectif final du projet est d’intégrer la Tunisie dans une chaîne de pays qui valorisent leurs sites archéologiques par l’usage des NTIC. L’innovation est liée à la conservation et la mise en valeur des sites dans la perspective de créer des professions nouvelles et des possibilités d’emploi novatrices en rapport avec le tourisme et le patrimoine.

  • La création de six itinéraires historiques et culturels reliant des destinations archéologiques Tunisiennes et Italiennes à travers l’adaptation et l’amélioration des modalités actuelles de conservation et d’exposition et le développement de solutions interactives et multimédias pour la valorisation de ces sites. Les sites retenus sont : Segesta, Selinunte et la nécropole de Salemi en Italie et Carthage en Tunisie.
  • La formation de managers-experts Tunisiens et Italiens capables d’élaborer des stratégies et de partager des solutions innovantes pour la protection et la mise en valeur du patrimoine archéologique par le biais des nouvelles technologies. Cette équipe d’experts sera chargée de la gestion des 6 itinéraires identifiés par le projet, mais aussi d’autres ressources archéologiques italo-tunisiennes. Le projet aboutira aussi à un Forum permanent sur les nouvelles technologies pour la valorisation du patrimoine archéologique qui constituera un réseau permanent entre le projet HOLOGRAMME et d’autres projets italo-tunisiens et euro-méditerranéens.
    Cette activité a été complété par les partenaires. La Formation sicilienne | La Formation Tunisienne
  • Le développement d’une gamme de solutions NTIC valables pour les itinéraires identifiés. Il s’agit de solutions qui seront élaborées dans le cadre du projet et qui peuvent être étendues à d’autres sites en appoint au circuit initial. Ces solutions seront accessibles sur le portail du projet pour tous les utilisateurs afin de capitaliser les connaissances générées par le projet. Ces solutions se répartissent comme suit :
  1. a) Développement de parcours de découverte en 3D. Ces parcours seront accessibles sur le Web et disponibles par le biais d’applications sur Smartphones, ainsi que par des solutions interactives sur les sites. Les parcours seront soutenus par la création de « salles émotionnelles » basées sur les reproductions et reconstitutions en trois dimensions et sur la production de contenus informatifs audiovisuels.
  2. b) Développement d’applications multimédias virtuelles pour différents époques historiques se basant sur la reconstitution des sites dans un voyage à travers le temps.
  3. c) Création d’une bibliothèque intelligente interactive et interdisciplinaire de matériaux documentaires électroniques. Elle permettra l’organisation, le référencement sémantique et l’archivage par « tag » des documents produits au cours du projet. Les contenus de la bibliothèque seront en italien et en français afin d’optimiser la collaboration scientifique sur les NTIC pour le patrimoine culturel entre les chercheurs des deux côtés de la Méditerranée.
  4. d) Création d’un Archive vidéo de courts métrages déjà existants et à créer en vue d’alimenter les parcours 3D et les réseaux sociaux (You tube, Vimeo). Les jeunes créateurs seront encouragés à la production de ces archives.
  5. e) Lancement d’un cours de formation en ligne permettant de capitaliser les contenus formatifs et informatifs pour les experts-stagiaires. Ce cours restera en ligne à la fin du projet pour profiter à d’autres utilisateurs.
  6. f) Création d’un « Système de gestion de destinations » et d’un marketplace touristique conçu comme un espace de rencontre entre l’offre et la demande de produits et services capables de répondre aux besoins des touristes et d’impulser la sauvegarde et la valorisation du patrimoine archéologique transfrontalier .Les services vont permettre la personnalisation des itinéraires par le visiteur, la gestion d’une carte unique d’accès HOLOGRAMME pour le visiteur, la mise en réseau des services complémentaires (guides, hébergement, location, langue) et offres promotionnelles liées à la carte. L’outil que le projet HOLOGRAMME vise à développer se base sur le concept de technologies habilitantes. Ces technologies sont en mesure d’influer sur deux niveaux distincts: du côté du territoire, elles permettent aux acteurs de combiner dynamiquement leurs propositions avec différents niveaux de structuration de l’offre culturelle, du côté du touriste, elles peuvent faciliter l’accès et l’utilisation des différentes opportunités territoriales. En regroupant l’offre d’un certain nombre d’opérateurs, le marketplace italo-tunisien sera en mesure de capitaliser une forte synergie dans l’acquisition de nouveaux clients. 

Le projet aboutira enfin à la création d’un réseau d’institutions, d’experts et de chercheurs sur le thème des nouvelles technologies pour la protection et la valorisation du patrimoine archéologique